Certes, connaître son poids idéal est un détail, mais en dit beaucoup sur son état de santé, son bien-être, et son aspect physique. Il est donc tout naturel que c’est le meilleur moyen d’évaluer, voire d’éviter, les risques de surpoids ou de maigreur extrême. Mis à part l’IMC ou Indice de masse corporelle, la seule méthode validée par l’OMS, il y a d’autres façons pour calculer le poids idéal. 

Déduire son poids idéal à partir de l’IMC

L’IMC est un indicateur qui permet de connaître la corpulence afin d’éviter d’éventuels problèmes de santé.  Il est calculé en se basant sur le poids et la taille. Bien que cette technique revêt un aspect assez simple, elle est très fiable pour les adultes. Il en va de même pour les femmes enceintes et qui allaitent, mais aussi les sportifs de haut niveau.

Le calcul est très simple. Pour ce faire, on prend sa taille en centimètre et on la divise avec son poids en kilogramme au carré. Le résultat final est l’équivalent de son IMC idéal.  Voici quelques références qui devraient vous aider à interpréter les résultats.

Si le votre IMC est inférieur à 16.5, vous êtes concerné par la dénutrition. Avec un résultat entre 16.5 et 18.5, il y a risque de sous-alimentation. Le poids est parfait si l’indice est entre 18.5 et 25. Vous avez quelques en plus si l’IMC est de 25 et 30. Entre 30 et 35 ans, cela veut dire que vous avez le symptôme de l’obésité moyenne. On passe au niveau supérieur d’excès de poids entre 35 et 40. Et si la valeur est supérieure à 40, la situation d’obésité est dite morbide. Dès que vous passez la barre de 25, pensez à perdre quelques kilos et à faire un régime minceur.

Formule de Creff

Cette formule de Creff est différente de la méthode précédente qui est fondée sur le principe de l’IMC. Elle est calculée en fonction de la morphologie, de la taille et de l’âge. 

Pour une personne qui possède une morphologie large, le poids idéal augmente de 10% par rapport à une autre avec une morphologie normale. Par contre, un individu avec une morphologie mince a un poids de 10% de moins par rapport à ce que l’on appelle le normal. En revanche, il faut savoir que le résultat reste approximatif, puisque la notion de morphologie est subjective.

Plusieurs sites sur internet proposent d’ailleurs un outil de simulation pour vous faciliter la tâche. Vous saisissez la taille, la morphologie et l’âge dans leur case respective et cliquez sur le bouton permettant d’afficher le résultat et le tour est joué. 

Cette formule varie selon votre morphologie : 

  • Pour un individu avec une morphologie mince : votre taille en centimètre  – 100 + [âge/10] x 0.9 x 0.9
  • Pour un individu avec une morphologie normal : votre taille en centimètre – 100 + [âge/10] x 0.9
  • Pour un individu avec une morphologie large : votre taille en centimètre – 100 + [âge/10] x 0.9 x 1.1

Le résultat obtenu avec ses formules est censé représenter votre poids idéal. Par contre, il n’est pas nécessaire d’essayer d’obtenir le poids indiqué, le plus important c’est de garder une moyenne évaluée à plus ou moins 10% du résultat. Par-dessus tout, évitez de sauter des repas pendant des semaines pour maigrir ou de payer le prix fort en suivant un programme sportif extrême.   

Catégories : Astuces